Étape 5

Cap Fréhel - Erquy : 7 heures

 

Départ un peu après le Cap Fréhel, à Port au Sud-Est, vers 11h. Crachin et pluie plus forte ; on ne voit pas grand-chose. Les fougères et les ajoncs mouillent le pantalon.

 

 

 

 

 

 

Heureusement, bientôt il ne pleut plus et on arrive à sécher. On descend dans l’Anse du Croc, la mer est basse et on ne remonte qu’au bout de la plage, vers Pléhérel. Le GR34 passe dans les terres et on trouve à 12h45 un coin pique-nique pour manger.

 

 

 

 

 

 

 

On se dépêche car il pleut de nouveau. On retourne vers la côte, longe Sable d’Or puis entre dans les marais (cela ne sent pas très bon) à l’estuaire de l’Islet. On le passe sur des ponts ayant peut-être servi autrefois au chemin de fer (on est près du lieu-dit la Gare) puis on repart vers le nord.

 

Il fait assez beau et le chemin, bordé de fenouil sauvage, sent le court-bouillon. On arrive à la Pointe du Champ du Port où il y a plein de bateaux échoués. Puis on est vers 15h10 en face de l’Ilot St Michel d’où quelqu’un revient en courant, la mer commençant à recouvrir le chemin de galets y menant.

 

 

 

 

 

 

 

Les rochers sont couverts de moules. La plage est agréable à marcher, mais il faut remonter à la Fosse Eyrand en passant par de gros blocs qui tordent les chevilles. On passe après par plein de maisons et on remonte sur la falaise. Les plages se suivent sans qu’on y descende, toujours sur nos falaises.

 

Jusqu’à la ville, ce ne sont que d’anciennes carrières de pierres. Il y a même un lac au creux d’une d’entre elles. Hélas, on voit le port d’en haut et il faut descendre par la ville en faisant un bon détour pour y revenir. Arrivée à 18h sur le port d'Erquy.

 

 

 

 

 

 

 

Un peu de sable, mais surtout des pierres en pleine carrière !