Étape 8

Paimpol - Pleubian : 9 heures

Nous rejoignons le parking en face de l’embarcadère de l’Ile de Bréhat. On ne voit pas grand-chose sous le crachin. Le chemin est beau mais la pluie le gâche un peu. En plus, on est souvent sous les arbres et on ne voit pas souvent la mer. Au bout d’une heure, on arrive à Loguivy, au bout de l’estuaire du Trieux.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le petit port est ravissant et très vivant. Le chemin reprend la côte et monte et descend sur les rochers. Le ciel s’éclaircit progressivement et les vues sur l’autre côté de l’estuaire s’ensoleillent. On continue tantôt sous les arbres, tantôt à découvert, mais c’est agréable et pas trop fatigant.

 

 

 

 

 

 

 

On aperçoit Lézardrieux au soleil et on est devant le pont suspendu à 13h30, on passe à Lézardrieux, puis à Lanroz, de l’autre côté de l’estuaire, vers 15h.

 

 

 

 

 

 

 

La mer est basse et on ne voit qu’un immense marais peuplé de salicornes et autres plantes salées. Au bout, il y a une usine de transformation d’algues. Après avoir contourné la pointe, on ne voit toujours pas la mer ; ce sont des rochers bas à perte de vue et on ne distingue pas le Sillon de Talbert parmi eux.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le chemin ressemble parfois à une piste carrossable, parfois à rien du tout, se perdant sur la plage et encore de la végétation de marais. On finit par monter sur un peu de rochers et de terre, le long de champs de choux, et la mer se rapproche de la côte.

 

 

 

 

 

 

 

Un peu après Port la Chaîne, un chemin nous conduit en 1/2h à Pleubian où nous arrivons vers 18h.

 

 

 

 

 

 

 

Le crachin breton, une spécialité locale qui ne dure pas !