Étape 11

Refuge de Prati - Zicavo : 8 heures

 

Départ vers 9 heures, il fait très beau. Nous montons doucement puis assez fort jusqu’à un petit sommet (Punta di a Capella 2041m). Un randonneur nous rattrape et nous reconnaît : c’était un Anglais des trois premiers jours. Il nous raconte que sa traversée du Cirque de la Solitude a été un cauchemar, plafond bas, pluie et dalles mouillées, et que beaucoup de gens ont fait demi-tour.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A Manganu (tandis que nous étions à Petra Piana), il a été obligé de rester sous la pluie, et il lui a fallu doubler deux étapes pour nous retrouver… Nous restons à flanc de montagne mais il y a un peu d’escalade à faire. Les dalles en pente tiennent bien mais elles sont sèches. Heureusement, cela ne dure pas plus d’une demi- heure et nous passons d’un sommet à l’autre.

 

 

 

 

 

 

 

 

Un gros éboulis sur 100 mètres et il n’y a plus de réelle difficulté. Nous voyons de loin la crête à suivre. La côte est se précise. Nous passons dans un petit bois accroché à la montagne et, vers 12h30, nous atteignons Bocca di Laparo (1525m), là où nous quittons le GR20 pour le Mare à Mare centre, direction Cozzano (prévu en 3h30).

 

 

 

 

 

 

 

 

Cela descend dur au début, dans la forêt humide de hêtres, puis nous passons sous une ligne EDF, et le chemin continue au milieu de gros blocs moussus. Bientôt les hêtres sont remplacés par des pins, la pente est plus sèche et le sentier descend plus tranquillement. Nous rejoignons une piste puis la lâchons pour descendre plus vite.

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous traversons un troupeau de cochons semi sauvages et nous reprenons la piste pour la quitter à la fin le long du torrent. Nous sommes à Cozzano vers 16h30. Ce chemin a été remarquablement bien balisé en orange (ce qui semble être général pour les Mare à Mare).

 

 

 

 

 

 

 

 

Il nous reste à prendre la D69 sans savoir le nombre de km. C’est mieux que de prendre le chemin qui monte et descend de 450m, la journée est déja assez longue. Vers 17h10, nous sommes à Zicavo où nous passons deux nuits pour nous reposer.


 

 

 

 

 

 

 

 

La variante vers Zicavo permet de voir un vrai village Corse de montagne