Étape 13

Refuge d’Asinau - Col de Bavella : 6 heures

 

Quel vent cette nuit ! Il a fallu arrimer la tente, nous nous croyions en bateau. Départ vers 9h15 sous un beau soleil très venté. Nous commençons à descendre la vallée du côté ensoleillé, dans de grosses pierres. Bientôt, nous arrivons à un verrou et nous passons le ruisseau d’Asinau si bien que nous nous retrouvons à l’ombre et dans la forêt.

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous restons à peu près à niveau, le chemin est parfois calme et joli, ou monte et descend brutalement dans des blocs. Nous avons peu de vues mais parfois, au-dessus de gros rochers, nous pouvons voir la vallée ou les aiguilles de Bavella. Dommage qu’il y ait tant de vent.

 

 

 

 

 

 

 

 

Les arbres ont l’air de tenir bon, il faut juste faire attention aux bourrasques (100km/h). Nous croisons la variante alpine qui ne nous tente pas avec ce vent. Nous restons sur notre petit chemin à sources multiples.

 

 

 

 

 

 

 

 

La pierre devient rouge, comme de l’argile cuite. A cause du vent, cela nous semble un peu long jusqu’au clou de l’étape : les formations bizarres et rigolotes dues à l’érosion de cette roche : un granite rouge, très primitif (gneiss, mica et quartz) qui ressemble à celui des Calanches de Piana.

 

 

 

 

 

 

 

 

Certains rochers ont des formes intéressantes, d’autres sont troués, creusés. Hélas, le vent nous empêche de trop nous attarder mais nous profitons tout de même du spectacle. Arrivée au col de Bavella (1218m) vers 15 heures. Le gîte est bien mais un peu cher pour des douches froides alors que nous sommes déjà gelés (la température extérieure est de 8 degrés).

 

 

 

 

 

 

 

 

La variante alpine nous a parue trop difficle avec un vent de 100 km/heure !