Étape 14

Col de Bavella - Conca : 8 heures 30

 

Départ à 8h30 sur un très beau et ancien chemin dans les arbres. Il perd 200 mètres qu’on remonte tout de suite. A 9h30, nous passons Foce Finosa (1206m) au milieu de colonnes de pierres. Il n’y a pas de vent et il a plu mais maintenant, il fait beau.

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous redescendons en voyant la mer puis arrivons vers 10h35 au refuge di i Paliri (1055m). Très bien tenu, au milieu d’un vrai jardin. Le paysage est grandiose et nous nous attardons presque jusqu’à 11 heures pour prendre des photos. Nous redescendons puis passons sur un grand plateau parsemés de pins (Massa du Granu 917m).

 

 

 

 

 

 

 

 

Que de rochers intéressants ! Partout la roche a été sculptée par la pluie et le soleil est dans le bon sens. Nous mangeons vers 13 heures à Bocca di u Sordu (1040m) puis nous descendons directement sur la roche lisse jusqu’à une rivière tranquille : le ruisseau de Punta Pinzuta que nous suivrons de haut sur un chemin soutenu par des murettes.

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous redescendons jusqu’à 550 mètres pour la traverser à nouveau puis remontons de 100 mètres pour passer un col. Il y a partout des pancartes de bivouac interdit : cela doit être tentant l’été car l’endroit est très beau. Nous avons de plus en plus de mal à voir les marques du GR20 : elles sont rares et vieilles. Il paraît que certains se sont perdus par ici alors le GPS nous rassure.

 

 

 

 

 

 

 

 

Maintenant, nous longeons longtemps la montagne, montant et descendant pour passer des arrêtes rocheuses, puis le dernier col arrive : la Bocca d’Usciolu (587m), très ventée, où nous passons juste avec le sac à dos. Cette fois, nous voyons très bien Conca, en bas, et la descente a travers les myrtes, bruyères et autres buissons n’est pas désagréable.

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons essuyé juste une petite averse alors qu’au loin Aléria était sous l’orage et Porto Vecchio sous la grêle. Il nous reste 1,5 km de route et, après l’église, nous trouvons à 17 heures le gîte d’étape « la Tonnelle » qui offre même des chambres pour deux ; un vrai luxe !

 

 

 

 

 

 

 

 

La fin d'un grand GR est toujours un grand moment d'émotion !