FIN

Conca - Pinarellu

 

Départ paresseux à 9h30. Nous tenons à rejoindre la mer à pieds et nous sommes à Pinarellu vers 11h45 (11km). C’est un vrai petit paradis qui, hélas finit sa saison touristique, et nous trouvons un motel idéal tout près de la mer.

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce GR justifie bien sa réputation : il est difficile dans la partie nord et usant dans la partie sud. Ce n'est ni la longueur des étapes ni les dénivellements quotidiens qui posent problème, mais plutôt des passages délicats avec sac à dos de 17 kilos et des descentes vertigineuses.

 

 

 

 

 

 

 

 

Et si les refuges ont fait de gros progrès parraît-il, c'est tout de même les douches froides et les faibles équipements (un seul wc dans certains refuges) qui pèse le plus au fil des jours. Mais les paysages très variés et toujours grandioses font oublier tous les efforts. Alors pour ceux que cela tenterait, n'hésitez pas, c'est une expérience inoubliable!