Étape 3

Refuge de Carrozzu - Haut Ascu : 7 heures

 

Réveil à 7 heures : très beau temps. Le chemin descend dans la forêt (bouleaux et buis). Moins bien balisé qu’hier, nous nous trompons et avons du mal à rejoindre la passerelle de Spasimata (1220m). Il est difficile d’y passer à deux car elle tangue et c’est impressionnant. La progression est soûlante et nous sommes heureux d’arriver de l’autre côté.

 

 

 

 

 

 

 

 

Il y a beaucoup de monde partout, on se croirait en août. Il faut passer des dalles inclinées et parfois un fil en fer est tendu. Cela monte tout le temps et nous sommes à 11h10 à ce qui semble être un premier col. Mais non, ce n’est qu’un replat, il faut continuer à monter.

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous croisons le Lac de la Muvrella (1860m), qui n’est qu’une flaque, et cela remonte fort avec des endroits à escalade et des passages dans de grands éboulis. Enfin le vrai col : Bocca di Muvrella (2000m). Nous laissons la vue sur la baie de Calvi pour entrer au coeur de la montagne corse.

 

 

 

 

 

 

 

 

Là, c’est dur de descendre sans prises, nous passons le sac à dos en premier. Plusieurs passages délicats puis le GR20 redevient chemin qui descend. Au bout d’un moment, plus de marques. Il fallait escalader la dernière pour remonter, durement, jusqu’au Bocca di Stagnu (2010m).

 

 

 

 

 

 

 

 

600 mètres plus bas, la station de ski du Haut Ascu. Dommage que nous n’ayons pas de parachute! Le chemin alterne désescalade et descente dans les pierres glissantes (dans la poussière). C’est très abrupt et il vaut mieux ne pas avoir le vertige. Nous passons un torrent à sec et nous continuons sur un autre versant. Bientôt, les pins laricios dont certains ont l’air très vieux. Arrivée à 15h.

 

 

 

 

 

 

 

 

Montée et descente très raides, et demain la météo est incertaine!