Étape 8

Refuge de l’Onda - Col de Vizzavona : 8 heures

 

Départ un peu après 8 heures. Nous avons 600 mètres à monter et ce n’est pas la grande forme dans un brouillard frigorifiant. Grimpette régulière au-dessus du refuge, puis sur une crête. C’est difficile car nous avons le soleil dans l'oeil et les marques sont à contre-jour. Les nuages s’effilochent sur les sommets mais le soleil domine bientôt.

 

 

 

 

 

 

 

 

La montée est de plus en plus rude et nous manquons d’énergie, notre dernier bon repas remontant à Corte. A 11 heures, nous passons la Punta Muratellu (2141m) et les nuages masquent la descente. Elle sera tout le temps rude : d’abord, les grosses pierres puis les dalles en pente, le tout mouillé par le ruissellement de la pluie de la veille.

 

 

 

 

 

 

 

 

Parfois, nous voyons le torrent, le ruisseau de l’Agnone qui prend naissance autour de nous et où nous descendrons : très bas… Nous croisons de nombreux randonneurs fatigués dont certains semblent près d’abandonner ; ils ne savent pas ce qui les attend. A chaque fois que le GR20 semble ralentir sa descente folle et devient civilisé, il faut repasser éboulis ou dalles en pente.

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelques glissades dues à l’humidité ralentissent nos ardeurs. Vers 14h15, nous passons la passerelle de Turtettu (1410m), à couvert dans la forêt de hêtres. Nous longeons le ruisseau de l’Agnone qui a formé beaucoup de bassins qui inviteraient à la baignade s’il faisait plus chaud…

 

 

 

 

 

 

 

 

Bientôt, un chemin balisé jaune part à droite vers le Col de Vizzavona, là où est l’hôtel. Ce chemin est magnifique, monte un peu en forêt, passe des pierriers mais n’est pas difficile du tout. Nous passons devant un vieux fort en ruine puis nous voyons le col de Vizzavona, sur la route. Arrivée vers 16 heures ; en plus il y a une machine à laver au gîte.

 

 

 

 

 

 

 

 

Encore une descente mémorable avant d'attaquer le GR20 SUD