Lundi 3 juin 2002

 

Ceillac - Saint Paul sur Ubaye

 

Départ à 8 heures, il faut monter par un joli chemin en lacets, à flanc de falaise, pour arriver au-dessus de la cascade de la Pisse.

 

 

 

A 9h30 sans forcer nous voici au bord du lac des Prés Soubeyrand ou lac Miroir. Promenade sans doute très courrue en été, la preuve, nous croisons même 4 randonneurs, pas foule mais bien plus que les jours précédents ...

 

Il faut emprunter les pistes de ski pendant une heure pour atteindre le lac Ste Anne encore gelé (2415m). Pas le temps de s'arrêter car du mauvais temps est annoncé. Le chemin disparaît sous la neige. Il reste pourtant 300 m à monter pour atteindre le col.

 

 

On suit des traces les plus importantes et c'est vertigineux ; il faut creuser nos pas dans la neige et la glace pour avancer. On évite de regarder en bas trop souvent, un petit palier nous permet de nous retourner pour admirer le paysage et on repart pour le col.

 

A midi, on est au col Girardin (2700m), côté sud une congère importante recouvre le sentier. Il faut s'encorder pour creuser des prises dans la glace verticale. Nous récupérons le GR5 difficilement car la pente est forte et boueuse. Encore un bout de chemin à regarder ses pied.

 

Vers 13 heures, on mange dans un chaos après avoir bien descendu le chemin qui s'écroule. Après, il descend régulièrement puis tourne à droite vers Fouillouse. Il est alors très difficile, abrupt et glissant à cause des schistes cassés.

 

On rejoint la D25, que nous suivrons pendant une douzaine de km, vers 14h15, après une averse. Le beau temps revient jusqu'à Petite Serenne où annoncé l'orage éclate et nous rince… Un habitant nous dit gentiment qu'il pleut 15 jours par an ici, pas de chance pour nous ...

 

Enfin, St Paul ; nous nous abritons sommairement puis trouvons l'hôtel Le Chambeyron quand la pluie cesse vers 17h30. Acceuil charmant et bon repas font oublier la pluie qui tombe toujours dehors.
La météo mauvaise pour les 5 prochains jours et la fin de notre périple GR5 forcent notre décision, nous rentrerons demain et reviendrons début juillet pour faire la partie nord des Alpes cette fois.