Dimanche 7 juillet 2002

Plan Peisey - Refuge de la Balme

 

 

Départ à 8h15. Très beau temps, nuages dans la vallée. On reprend notre chemin qui descend à Nancroix puis au Moulin. Après quelques hésitations, on retrouve le GR5 qui court-circuite la route; on la rejoint de temps en temps.

 

Un moment, on reprend le GR5 jusqu'à un torrent où il s' est complètement écroulé. Il faut remonter et reprendre la route pour redescendre brutalement dans un petit sentier boueux qui tombe sur le chemin après l' éboulement. On finit par rejoindre Landry (très mignon).

 

 

Plus de balisage. On se débrouille pour atteindre Bellentre par la départementale.
Enfin, nous retrouvons les marques du GR5.
On passe sur l'Isère puis sous la nationale et la montée commence dur vers midi. Le chemin coupe régulièrement la route en lacets.

 

Enfin, Valezan, très pentu et long à traverser. On monte fort mais il y a des maisons partout. On s'arrête pour déjeuner et on a une vue sur toute la vallée qu'on a traversée: en face, sur la montagne, le Plan Peisey, en bas, à gauche, Landry, et à droite, Bellentre. La montée se fait moins forte quand nous longeons la vallée.

 

En face, plein de chalets et de routes, cela nous change du parc de la Vanoise! Mais notre chemin est agréable jusqu'aux vaches qui l'ont envahi, défoncé et souillé. Après des clôtures à passer sous le regard mécontent des fermiers, on est à nouveau dessus et là, ce ne sont plus des vaches mais des dizaines de promeneurs que nous rencontrons.

 

 

L'ambiance a changé; finis les sourires et les "bonjour"; on dirait que ces gens sont contrariés de se promener par beau temps... Tant pis pour eux, nous on continue de monter (400 mètres) jusqu'au refuge de la Balme où on s'attable devant une bière vers 17 heures.